art_147

Les modes de production

 


art_109

Bio

Les viticulteurs en agriculture biologique s’astreignent à n'utiliser que des produits exempts de molécules organiques de synthèse. Pour la culture de la vigne, ils emploient des matières premières d’origine naturelle et cherchent à promouvoir la lutte naturelle entre les espèces. Leur objectif est de privilégier la vie des sols, la pérennité des espèces animales et végétales favorisant alors l’écosystème naturel. Le recours aux produits phytopharmaceutiques, même naturels ne doit être qu'exceptionnel. La culture biologique de la vigne est régie comme l’ensemble des productions végétales biologiques par le règlement européen CE 2092/911, commun à l’ensemble des pays de l’Union Européenne. Le respect de ce cahier des charges est assuré par des contrôles effectués par des organismes certificateurs agréés (Ecocert, Qualité France, Ulase...) par l’état et donne le droit aux producteurs d’utiliser pour leurs produits la mention "agriculture biologique" ainsi que le logo AB. Les substances actives autorisées pour les traitements, les types d’amendement et de fertilisation sont définis dans des listes positives, toute alternative n’y figurant pas est de fait interdit. Depuis 2012, le règlement UE N° 203/2012 encadre la production de vin biologique.


art_110

Biodynamie

Cette méthode de culture repose tout d’abord sur un mode de culture biologique mais aussi sur la recherche de l'équilibre de la vigne avec son environnement immédiat et plus lointain. La biodynamie est apparue en 1924, sous l'influence de Rudolf Steiner, philosophe et agronome autrichien qui en énonça les principes fondamentaux qui sont

  • Amélioration du sol et de la plante par des préparations issues de matières végétales (tisanes de prêle ou d'ortie...), animales (bouse MT pulvérisé sur le sol, bouse de corne sur la vigne...) et minérales (quartz pour stimuler la photosynthèse...)
  • Application de ces préparations à des moments précis en fonction des cycles de végétation de la vigne et en rapport avec le calendrier lunaire et planétaire
  • Travail du sol par des labours et des griffonnages

Demeter et Biodyn, les labels de l’association Demeter, désignent respectivement les exploitations converties à l’agriculture biodynamique et celles en conversion.


art_111

Raisonnée

Cette viticulture correspond à des démarches globales de gestion d'exploitation qui visent, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l'environnement et à en réduire les effets négatifs, sans remettre en cause la rentabilité économique des exploitations. Au-delà des impératifs de la sécurité alimentaire des produits agricoles, qui s'imposent à toutes les productions, les modes de production raisonnée peuvent faciliter la maîtrise des risques sanitaires et contribuer à l'amélioration du bien-être animal. Ils permettent également de contribuer à l'amélioration des conditions de travail.